CENTRE MEDICO-PSYCHOSOCIAL POUR VICTIMES DE VIOLATIONS DES DROITS DE L'HOMME, DE LA TORTURE ET POUR PERSONNES EXILEES

SPF Justice - La tutelle institutionnelle

Une tutrice "institutionnelle" travaille à temps plein au Centre Exil
Elle a la charge de 25 pupilles, qui lui sont confiées par le SPF Justice.
Ces jeunes sont confiées à notre tutrice, entre autre car nous pouvons leur offrir un encadrement thérapeutique et une prise en charge psycho-medico-sociale, adaptée à leurs besoins.

Nous tentons d'offrir aux jeunes pupilles d'Exil une prise en charge qui se veut être la plus globale possible et s'articule donc sur différents niveaux. En effet, outre la relation toute particulière entre le jeune et son tuteur/tutrice désigné(e), il bénéficie également de tous les services diversifiés qu'offre l'équipe enfants-adolescents de manière générale.

En tant que service de santé mentale fondé sur une philosophie de travail systémique, notre centre propose une prise en charge psycho-sociale individuelle et collective. Pratiquement, le jeune est encadré administrativement par son tuteur, comme dans n'importe quelle tutelle ordinaire, mais on lui propose, ici, également un soutien psychologique et social. L'objectif de cette prise en charge est de répondre aux difficultés que le jeune rencontre et rencontrera dans son adaptation à sa nouvelle vie. Nous visons donc un soutien immédiat dans le quotidien du jeune et la gestion de ses affects liés à l'exil, mais également préventif pour lui permettre de faire face le mieux possible aux difficultés à venir.

Pour ce faire, nous proposons plusieurs encadrements thérapeutiques possibles, à savoir une prise en charge individuelle avec un de nos psychothérapeutes ou notre art-thérapeute et/ou une prise en charge collective dans nos groupes de paroles. Outre l'aspect littéralement thérapeutique, le jeune aura l'occasion d'être intégré dans un groupe hétérogène de jeunes MENAs qui se réunira régulièrement autour d'activités diverses et variées aussi bien culturelles que sportives ou divertissantes. Dans ce cadre, un stage d'été pendant une semaine leur sera proposé en vue de leur permettre d'approfondir leur relation et de mieux établir leur intégration.

A ce double de dispositif psycho-social, il faut ajouter la dimension de la mise en réseau de l'entourage de notre jeune bénéficiaire. En effet, il n'est pas rare de voir des MENAs entourés de membres de la famille, d'une fratrie, de proches de la famille, etc. Dans ce cas, nous avons pu faire l'expérience que cet entourage est souvent très peu au courant de la fonction du tuteur et que cette méconnaissance peut parfois aboutir à des incompréhensions, voire des tensions, étant donné la responsabilité décisionnelle du tuteur envers son pupille. Pour éviter cela, mais également pour créer une dynamique saine et positive autour du jeune dont nous sommes responsables, notre équipe propose régulièrement d'inviter les membres de l'entourage du jeune ; pour leur expliquer le rôle du tuteur et celui de l'équipe ; pour établir un lien de confiance sécure dans cette triangulation ; pour pouvoir répondre aux différentes questions qui peuvent se poser dans une telle situation, au fur et à mesure de l'avancement de la procédure d'asile ; pour pouvoir déceler rapidement une situation dans laquelle l'entourage serait nocif ; mais aussi pour que l'univers du jeune trouve une certaine cohérence et tende vers une stabilité saine et adéquate lui permettant de se développer au mieux dans sa situation précaire et incertaine.

footer12.jpg
Exil asbl
282 Av. de la Couronne
1050 Bruxelles
Tel: +32 2 534 53 30
Fax: +32 2 534 90 16
info@exil.be

plan du site - impressum - contact